La Fête des Fées

 


La nuit se fait douce
Au clair de lune
Tandis que les lampions
En fête s 'allument
Tous en rond d'oignon.
La fontaine éveillée,
Est bien étonnée
De ce monde rassemblé !
La sorcière ne sait
Où donner du balai !
La Fée a invité
Toutes les créatures
Des forets et des campagnes
Des marais et des montagnes.
Un meli melo c'est sur !
Les musiciens prennent place
Sous le chêne centenaire
On déplace le vieux banc
Pour faire danser les grand mères.
Les cigales se prélassent
Avant de chanter leurs refrains.
Les elfes se depêchent en tête
Du cortège des fées et lutins.
On attend encore quelques invités
Ils viennent de si loin quelle idée !


Ils sont tous venus
Endormis et pieds nus
Epuisés d'avoir tant marché
Par le chant appelé
De la sorcière enchantée
Aux paroles sonnantes
d 'une messe charmante.

Les cloches sonnent
Sous la voute du ciel
La nuit sans pareille
Se pare et résonne
Du clair torrent
De la fontaine d'antan.

Et la ronde commence
Et les notes en transe
Dansent la farandole
Menée par le fier Eole.
Les lutins s'envolent 
A la cime du chêne
Les fées les aiment !
Et chacun prend le pas
Des rêves qui murmurent
Tout bas, tout bas 
A l'oreille, sussurent :
Fontaine, donne moi ton eau
Donne moi ta force vive
Et enfin noie moi,
Pour que vivent
Nos toujours
Pour que vivent
Nos amours.

Marie N - 28.09.2005

Tous les textes et illustrations présents sur ce site
sont propriété de leurs auteurs

Extrait art. L. 335-2 du code de la Propriété Intellectuelle :
Toute édition d'écrits (...) imprimée ou gravée
en entier ou en partie, au mépris des lois et règlements relatifs
à la propriété des auteurs, est une contrefaçon ;
et toute contrefaçon est un délit.

Tous droits réservés,
sauf autorisation de l'Auteur.
 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×