Gribouilli

 

A l’aube naissante,
Perle la rosée
Sur des joues innocentes,
Rosies par la fraîche matinée.

Une chenille sur la route chemine
Parmi les herbes folles,
Cherchant à atteindre,
Une branche offerte.

Rutilant, le soleil de plomb
Surplombe la colline,
Et chatouille de ses rayons,
La moindre brindille.

Une touche de gris, deux louches d’or jaune,
Le grain d’une mélodie soufflée par la brise.

Et du bout des doigts,
Sur la ligne d’azur,
Etaler le Bleu Roi.

Une touche de gris, deux louches d’or jaune,
Le grain d’une mélodie soufflée par la brise.




Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site